jeudi 17 avril 2014

Cabane en osier vivant

Souvenez-vous, je vous l'avez déjà présentée ici sous la neige. A l'époque, elle nous avez demandé beaucoup de travail à mon grand garçon (à l'heure d'aujourd'hui) et à moi-même. Elle aura duré deux ans, et je peux vous affirmer que pour en avoir construite deux du même matériau, que ce ne sont pas des cabanes qui vieillissent très bien et encore moins dans le temps.

 
Et suite aux hivers neigeux que nous octroient nos régions pleine de charme, voici ce qu'elle est devenue dans le courant de l'année 2013... Le toit s'est tout simplement effondré sous le poids d'un lourd manteau blanc. Alors nous l'avons démontée et son petit bois nous a servi à allumer les belles flambées d'hiver.


Alors j'ai hésité quand au matériau à utiliser pour édifier la nouvelle résidence des plus petits...
 
J'ai pensé tout d'abord à construire une cabane en planches sur chassis au milieu d'une végétation sauvage de graminées. Idée à reconduire. Etant un peu prise par le temps, obligation professionnelle contraignante entre autre, j'ai opté pour une solution plus simple, une cabane en osier vivant.
 
 
Le démarrage n'est pas si évident qu'il n'y parait, mais une fois que le principe de construction est acquis, l'ensemble se monte très rapidement, le plus fastidieux étant peut-être d'enfoncer les brins de saules en pleine terre. Nous avons donc construit deux cabanes de saules vivants avec une petite arche pour matérialiser l'entrée et un tunnel pour relier les deux cabanes.
 
A présent, nous attendons la pluie, même si je procède à quelques arrosages, afin d'assurer la reprise du saule. Je pense qu'une fois que la végétation aura reprise, l'ensemble devrait être sympathique.
 
La suite au prochain épisode... bon, je sais, il ne faut pas être pressé avec moi...
 
 

mardi 8 avril 2014

Jardin Feng Shui et murs colorés

Voici un petit jardin qui a été mis en œuvre au printemps dernier.
 
Au départ, l'ensemble se résumait à un espace enherbé avec quelques fruitiers et un petit potager. La propriétaire souhaitait mettre en œuvre un jardin Feng Shui, maintenir son potager et mettre en œuvre des compositions arbustives et florales.
 
Pour l'instant, les plantations n'ont pas été mises en œuvre mais l'ensemble a été structuré autour d'un cheminement en dur, une pergola en bois s'installe près de l'abri de jardin et les murs dont les enduits sont colorés dans la masse apportent luminosité et couleur au jardin.

Je vous laisse admirer le résultat.

Je vous transmettrai de nouvelles photos du projet dès qu'il sera abouti.



 


 
 

lundi 17 mars 2014

Dressing récup'


J'adore la récup...

Franchement marre du credo de nos contemporains, "Je consomme donc je suis!" ou "On veut des choses dont on a pas besoin avec de l'argent que l'on a pas, pour impressionner des gens que l'on n'aime pas!"

Et toute cette pollution atmosphérique qui devrait inviter chacun de nos contemporains à se remettre dès aujourd'hui en question!!!

Alors voilà, j'en suis à un point où j'ai largement dépassé l'envie et le désir de posséder (ce qui ne va pas forcément être conforté par les photos ci-dessous, mais je reste une fille malgré tout!!!).

Je récupère, j'entasse, je bricole, je m'amuse... même si j'ai fait peu de choses dernièrement.

Voici donc un dressing tout simple à mettre en œuvre. Une branche en bois flotté ou du bois de clématite, bois assez dur, facile à trouver dans nos forêts françaises, du fil de fer rouillé (forcément, en ce qui me concerne) et une vieille chaine rouillée... ensuite, une paire de gants, pince et perceuse. Et le tour est joué en un temps record! Effet garanti!!!

mardi 21 janvier 2014

Natures de femmes

Je voulais vous présenter l'ouvrage de mon amie Zabote, de la Cie Azimut, qui est un recueil de paroles et de ressentis de femmes, qu'elle a recueilli lors de la mise en œuvre du spectacle "Entrailles", dont elle a signé l'écriture.

Quelques extraits :

"Un bébé, il sait tout, la société s'acharne à tout lui faire perdre, mais il sait tout au départ, c'est inné. a un certain âge, on retricote pour retourner au bébé. On a tout en nous. Il faut regarder la nature, un bébé, on a tout."

"Mon ventre est un nid douillet. Tout se confond, échos lointains et résonnances intérieures. La vie vibre autour de moi et en moi. Je me sens fragile et forte, petite et grande en même temps. J'attends et j'avance en même temps.
Je m'oublie. L'harmonie, le bonheur m'emporte."

"Est-ce que le femme n'a pas toujours fait  peur à l'homme?
Il l'a cantonnée au cercle familial, il a peur qu'elle puisse faire mieux que lui... Est-ce que tous nos soucis ne viennent-ils pas de la peur de l'homme des femmes?"


Vous pouvez l'acquérir sur le blog de la Cie, si vous le souhaitez.

jeudi 16 janvier 2014

Petite peinture sans prétention

"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
Oscar Wilde
 
 
Petites souris contemporaines peintes à l'acrylique, peinture que je maîtrise encore mal, sur un support en carton, pour un cadeau de naissance.

jeudi 2 janvier 2014

Nouvelle année

Que cette année vous permette de réaliser tous vos vœux de création ,
de liberté,
d'aspiration au bonheur,
Le tout accompagné d'une légèreté de vivre
Et d'une grande quantité de joie!

 

lundi 30 décembre 2013

Gorille à l'huile

J'ai toujours pensé que l'art est une forme de psychothérapie à travers laquelle on laisse s'exprimer la mémoire du corps à travers un langage qui lui est propre.
 
En ce qui me concerne, ce travail passe par la peinture, qui me permet de me ressourcer, de rentrer en communication avec moi-même, comme dans une forme de transe, voir d'auto-hypnose, en communication avec une autre dimension. Et si j'ai envie de développer un style qui me soit propre en matière de peinture, cela c'est traduit par un mystérieux besoin de me rapprocher d'une forme d'art primitif permettant d'exprimer des forces, des puissances, une animalité, une instinctivité qui se traduit par une représentation à l'huile et au couteau d'animaux puissants, tel ce gorille.
 

Toile de 73 x 100cm